• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Opinion | « Le Québec est dirigé par un homme politique faible, incompétent, arrogant, méprisant et très autoritaire »

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Un an après le début de la pandémie de COVID-19, la vie reprend sa place presque partout en Amérique du Nord.  Aux États-Unis, les politiques de confinement seront bientôt de l’histoire ancienne.  Les partisans de baseball sont de retour dans les stades pour le camp d’entraînement 2021 de la MLB.   La semaine dernière, le Texas et le Mississippi ont même annoncé la fin de leurs politiques sanitaires.  Donc, le sanitarisme est en voie de disparition partout en Amérique du Nord ?  Non, il y a un petit village gaulois qui résiste encore au retour à la vie normale. 

Depuis un an, le gouvernement Legault brime nos libertés avec la complicité de tous les partis d’opposition.  Ce Premier ministre a saccagé la société québécoise avec ses politiques liberticides et extrêmes.  François Legault est un petit politicien de province qui joue au chef autoritaire.  Il pense réellement qu’il est un leader fort, compétent et solide.  Il joue un rôle d’un chef autoritaire qui décide de tout et qui n’accepte aucune critique.   

Le Québec est dirigé par un homme politique faible, incompétent, arrogant, méprisant et très autoritaire.  Malheureusement, c’est toute la société québécoise qui est la victime de ce personnage.  Ce dernier a peur d’un petit virus et il nous a imposé une politique sanitaire irrationnelle.  Et pourquoi ?  Malgré tout cela, le Québec a le pire bilan au Canada en matière de morts et de cas.  Notre province est la risée du Canada.  Le Québec est un village gaulois qui a peur et refuse de recommencer à vivre normalement.

Les conséquences de cette crise sanitaire sont nombreuses : 10 000 morts, faillites, suicides, augmentation de cas de santé mentale, destruction de l’économie québécoise, le sacrifice d’une génération de jeunes (imposer le port du masque et hausse des échecs appréhendés), etc.    Il ne faut jamais oublier qu’une seule personne est responsable de ce gâchis et c’est François Legault.    Un jour, il devra répondre de ses actes.  Ce petit comptable passera à l’Histoire comme étant l’homme qui aura saccagé le Québec et très mal géré une crise sanitaire.  En plus, il a le culot de nous dire qu’il est content et satisfait de son travail.  Comment cet homme peut-il bien dormir la nuit ?

Je vais parler brièvement de notre système de santé.  Ce dernier est en ruine et une grande réforme en profondeur est nécessaire pour le redresser.  Mais, avez-vous entendu une seule fois François Legault parler de cela ?  Non, sous sa gouverne, ce sera le statu quo, car ce dernier est un adepte du modèle québécois.  Alors, le Premier ministre ne fera rien pour résoudre ce problème.  Il aime mieux quémander de l’argent du fédéral.  Cela prendra du courage et de la détermination pour mettre en œuvre une telle réforme. Cependant, le chef de la CAQ n’a aucune de ces qualités. Il est un homme politique médiocre et les Québécois vont continuer de bénéficier de l’un des pires systèmes de santé au monde, tout en payant énormément d’impôts.    Cela m’attriste et me dégoûte. 

En terminant, le Québec doit mettre fin à ses politiques sanitaires.   La propagation du virus est sous contrôle et il n’y a rien qui justifie le maintien du confinement et du couvre-feu.  Mais, je ne me fais pas d’illusions avec ce gouvernement.  Le Québec sera le dernier État en Amérique du Nord à se déconfiner, car il est gouverné par un mégalomane qui aime jouer au chef autoritaire.  Alors, cela va se poursuivre pour quelques semaines au détriment de l’économie et de la société québécoise.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc

Opinion | Les fous dirigent l’asile

Nos voisins du Sud recommencent à vivre après plusieurs mois de confinement.  Les États républicains, comme le Texas et la Floride, ont mis fin au