• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

SÉNATEUR BOISVENU: Trudeau justifie-t-il la violence?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Je vous invite à écouter la chronique de Loïc Tassé donnée à l’émission de Benoit Dutrizac sur QUB Radio ce vendredi ainsi que la parution de sa chronique dans le Journal de Montréal.

J’ai aussi écouté le point de presse de Justin Trudeau donné en avant-midi le 30 octobre ainsi que ses commentaires sur les meurtres horribles commis par un extrémiste islamiste à Nice en France.

J’ai été renversé par ses propos à la fois teintés d’ignorance en plus d’être irresponsables.

Ignorants. Parce que Trudeau fait référence à NOS Chartes des droits et libertés quand il évoque la liberté de parole, alors que le Canada n’a qu’UNE et unique Charte des droits et libertés. Pour un Premier ministre du Canada, encore une fois, ce n’est pas fort.

Maintenant parlons de son interprétation de la liberté de parole.

Je partage entièrement les propos de Loïc. La logique du droit de parole interprétée par Trudeau s’apparente à celle des hommes qui prétendent que si une femme s’est faite violée, c’est parce qu’elle portait une jupe trop courte. Une telle logique excuse la violence, du moins la justifie. Selon Loïc, c’est ce que Trudeau défend en tenant de tels propos ou du moins en interprétant de manière si étroite le droit de parole, que toute critique contre la religion islamique motiverait ces radicaux à poser des gestes aussi violents que le meurtre.

Comment Trudeau, avec sa connaissance étriquée du monde, peut-il nous dire innocemment que si nous critiquons une pratique religieuse extrémiste, c’est tant pis pour nous si nous sommes victimes de vengeance de ces adeptes?

Loïc Tassé invite fortement Trudeau à démissionner tellement ses propos s’apparentent à la dialectique des extrémistes islamiques qui n’acceptent aucune critique. Ça nous rappelle les propos récents de Mahathir Mohamad, l’ancien Premier ministre de Malaisie, qui estime que les musulmans «ont le droit de tuer des millions de Français» en représailles des «massacres du passé». Sans doute faisait-il illusion aux Croisades du Xll siècle.

Rappelez-vous que Trudeau quand il interprète des meurtres commis par des extrémistes islamiques, il prend une éternité à les condamner et qu’il n’utilise JAMAIS le mot « extrémiste » religieux et encore moins le mot « islamiste ».

Justin Trudeau est dangereux pour notre pays. Il a permis à des centaines de djihadistes de revenir sans contrôle au Canada, il a laissé nos frontières ouvertes à des centaines de criminels et il continue d’enfoncer notre pays dans une dette incontrôlée.

Est-ce que vous reconnaissez votre pays dans les valeurs de Justin Trudeau?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

BOISVENU : Présentation de mon mémoire sur la réforme de l’Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels

J’ai présenté mon mémoire devant la Commission des interventions particulières relativement au PL84 (Loi visant à aider les personnes victimes d’infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement), déposé le 10 décembre dernier à l’Assemblée nationale, lequel projet de loi vise à réformer l’IVAC (Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels).

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Pierre-Hugues Boisvenu

BOISVENU : Présentation de mon mémoire sur la réforme de l’Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels

J’ai présenté mon mémoire devant la Commission des interventions particulières relativement au PL84 (Loi visant à aider les personnes victimes d’infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement), déposé le 10 décembre dernier à l’Assemblée nationale, lequel projet de loi vise à réformer l’IVAC (Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels).

Dépôt du rapport pour améliorer l’accompagnement des victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale — il faut rétablir la confiance

Un rapport très attendu sur l’accompagnement des victimes d’agressions sexuelles et de violence conjugale a été déposé aujourd’hui par la ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest — Députée de Brome-Missisquoi avec laquelle je me suis déjà entretenu sur le sujet, tout comme avec sa collègue la ministre Sonia LeBel — Députée de Champlain alors qu’elle était ministre de la Justice, relativement à mon projet de loi pour mieux protéger les victimes et définir leurs besoins en la matière

Décès de Max Gros-Louis : Un grand bâtisseur nous quitte !

Max Gros-Louis aura fait connaître la communauté huronne-wendat de Wendake de partout dans le monde. La majorité des touristes étrangers qui visitaient la belle ville de Québec faisaient un détour pour aller à la rencontre de cette nation.