• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Une députée américaine soutient le droit d’asile pour les partisans du convoi canadien

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Jonathan Bradley

Yvette Herrell, membre républicaine du Congrès, a annoncé qu’elle présenterait un projet de loi visant à accorder l’asile politique aux “manifestants canadiens innocents qui sont persécutés par leur propre gouvernement”.

La députée américaine du deuxième district du Nouveau-Mexique a déclaré dans un tweet samedi que la répression du Premier ministre Justin Trudeau contre le convoi de la liberté n’est “pas l’action d’une démocratie occidentale, mais celle d’un régime autoritaire comme le Venezuela”.

“Tout comme nous accordons l’asile aux prisonniers politiques, nous devrions faire de même pour les camionneurs qui ont été victimes de violences, ont vu leurs biens confisqués et leurs comptes bancaires gelés par un gouvernement qui devient rapidement l’embarras du monde libre”, a déclaré Mme Herrell.

Elle a ajouté que les Américains ne pouvaient pas rester silencieux alors que le gouvernement canadien réduit au silence des manifestants pacifiques.

La police canadienne de diverses forces a réprimé les manifestations depuis vendredi, et seuls des traînards sont restés dimanche et lundi. Les tensions étaient élevées, la police ayant parfois recours à des tactiques violentes, notamment à des équipements anti-émeutes et à des chevaux.

La journaliste de Rebel News Alexa Lavoie a filmé en direct le moment où un policier lui a tiré dans la jambe avec une sorte de cartouche de gaz à bout portant. Lavoie a également été frappée par une matraque de police.

Le journaliste de True North, Andrew Lawton, a également été aspergé de gaz au poivre de Cayenne.

Lors d’une conférence de presse dimanche, Tom Marazzo, coorganisateur du Convoi de la liberté, a demandé aux manifestants de se retirer d’Ottawa de manière pacifique.

“Il n’y a rien à gagner à se faire brutaliser par la police”, a-t-il déclaré.

Marazzo a poursuivi en disant que ce retrait n’était pas une défaite mais une bataille dans une guerre plus vaste.

Bien que les manifestations d’Ottawa et les blocages de la frontière aient pris fin, M. Trudeau a déclaré lundi qu’il ne révoquerait pas la Loi sur les urgences et qu’il chercherait, par un vote au Parlement, à prolonger sa mise en œuvre d’au moins quatre semaines supplémentaires.

En date de lundi après-midi, on s’attendait à ce que le vote soit adopté, le chef du NPD, Jaghmeet Singh, ayant déclaré qu’il appuierait M. Trudeau.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC