• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’Agence de santé publique du Canada se disait prête à faire face à une pandémie en 2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Les affirmations de l’Agence de santé publique du Canada se sont révélées fausses lorsque la pandémie de coronavirus est arrivée au Canada et que l’agence a rationné les équipements de protection individuelle et envoyé du matériel périmé aux provinces.

L’Agence de santé publique a affirmé qu’elle était extrêmement préparée à d’éventuelles pandémies dans un mémo de septembre 2019.

Selon le Blacklock’s Reporter, dans ce mémo de cinq pages fortement censuré, l’agence nationale de santé publique a déclaré qu’elle était organisée pour la « préparation à une pandémie » et qu’elle avait constitué un stock suffisant d’équipements de protection individuelle.

L’agence a également affirmé qu’elle pouvait répondre aux commandes urgentes de fournitures dans un délai d’un jour, si nécessaire.

« L’objectif est de déployer les ressources dans les 24 heures », a écrit le personnel.

Les affirmations de l’Agence de santé publique se sont révélées fausses lorsque la pandémie de coronavirus est arrivée au Canada et que l’agence a rationné les équipements de protection individuelle et envoyé les équipements périmés aux provinces.

« Compte tenu de la rareté, les provinces sont encouragées à explorer des alternatives », a écrit l’Agence de santé publique dans un mémo de 2020.

En mai 2019, l’Agence de la santé publique s’est débarrassée de 2 millions de masques N95 et de 440 000 gants médicaux après avoir fermé son entrepôt de stockage à Winnipeg. Les stocks perdus n’ont jamais été remplacés et l’agence n’a jamais expliqué pourquoi.

Bien qu’il ait été averti dès février, le gouvernement Trudeau n’a jamais agi pour remédier à la pénurie d’équipements de protection individuelle.

En juin, la ministre de la Santé, Patty Hajdu, a tenté de blâmer les provinces de ne pas faire plus pour se préparer à la pandémie.

« Le gouvernement fédéral n’a pas vraiment pour mission de fournir des équipements de protection individuelle aux provinces et territoires », a-t-elle déclaré à la commission sénatoriale des affaires sociales.

« L’Agence de santé publique du Canada est une très petite agence. Les gouvernements successifs n’ont pas fait d’investissements substantiels dans l’Agence de santé publique ».

Avant la pandémie, l’Agence de santé publique disposait d’un budget de 675 millions de dollars, la réserve d’urgence ayant une valeur présumée de 300 millions de dollars.

Le gouvernement a dépensé au moins 1,8 milliard de dollars pour des fournitures qui étaient censées se trouver dans le stock national cette année, à des prix jusqu’à 380 % supérieurs à la normale.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC