• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les services frontaliers perdent la trace de 2 800 criminels dangereux entrés au Canada

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Un rapport du vérificateur général au printemps 2020 affirme que les services frontaliers canadiens auraient 4,450 criminels au Canada en attente de déportation, dont 2,800 seraient introuvables.

L’agence aurait aussi perdu la trace de 34,700 étudiants étrangers établis au Canada.

« Nous avons conclu que l’Agence des services frontaliers du Canada n’a pas renvoyé la majorité des personnes faisant l’objet de mesures de renvoi exécutoires dans les plus brefs délais afin de protéger l’intégrité du système d’immigration et de maintenir la sécurité publique », peut-on lire dans le rapport.

Le rapport qui s’étend de 2018 à 2019 fait état de 1,250 criminels ayant été expulsé du Canada, 1,650 criminels en attente d’extradition et 2,800 criminels recherchés.

Le chef de l’opposition Andrew Scheer n’a pas maché ses mots : « C’est clairement un autre exemple de l’incapacité du gouvernement libéral à garantir que nous ayons un système d’immigration équitable, ordonné et compatissant ».

« Il est évident que nous avons besoin d’un gouvernement qui prend ce genre de choses au sérieux, que lorsque des personnes ont été jugées avoir frauduleusement représenté leur cause ou ont été jugées inéligibles au Canada – afin de respecter l’intégrité de notre système – que ces décisions doivent être suivies. »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles