• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Crise ferroviaire, Justin Trudeau doit agir ou démissionner

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Justin Trudeau

Cela fait maintenant trois semaines qu’une crise ferroviaire paralyse l’économie du pays et menace l’unité nationale. Il y a une chose qu’on va retenir de cet événement : Justin Trudeau est incapable de diriger le pays en temps de crise. La situation actuelle et l’affaire SNC-Lavallin du printemps dernier le prouvent bien. Tout le pays paie le prix pour l’inaction et le manque de fermeté du premier ministre. Je me pose une question. Pendant combien de temps va-t-on laisser la crise perdurer avant de réagir, un mois, deux mois, un an? Le chef de ce faible gouvernement n’a aucunement l’intention d’agir. Donc, j’estime que M. Trudeau n’a plus les capacités nécessaires pour gouverner le Canada. De ce fait, il devrait démissionner et laisser la place à quelqu’un qui pourra faire la job.

Mais, si jamais notre Justin national décide de démissionner, qu’arriverait-t-il? Tout d’abord, un député libéral pourrait le remplacer et devenir premier ministre. Mais, je crois que personne dans la députation libérale ne ferait mieux que l’actuel chef de gouvernement. Après le départ de Justin, le Parti conservateur pourrait demander à la gouverneure générale de former un gouvernement en tentant d’obtenir la confiance de la Chambre. Ce scénario est peu probable, car les néodémocrates et les bloquistes ne vont jamais appuyer le PCC. Les premiers à cause de leurs profondes divergences idéologiques avec le PCC et les seconds à cause de leur désir de siéger le plus longtemps possible au Parlement afin d’empocher leurs gros salaires.

Donc, la cheffe d’État pourrait déclencher des élections anticipées et les Canadiens auraient le dernier mot.

Je sais très bien que ces scénarios ne vont pas se réaliser, car Justin Trudeau n’aura jamais pas le courage et la décence de partir. C’est un premier ministre faible et sans substance qui va s’accrocher au pouvoir.

En conclusion, je vais le répéter. Ce premier ministre n’a plus la légitimité nécessaire pour diriger ce grand pays. Il y a deux options pour lui : régler le problème ou démissionner. Faute d’une démission de sa part, j’espère que les Canadiens et Québécois vont le chasser du pouvoir lors des prochaines élections et élire un leader qui saura comment gérer une crise comme celle que nous vivons actuellement.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

PCC LOGO

Reporter la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, oui ou non? 

Le Parti libéral du Québec a suspendu sa course à la chefferie et le Parti québécois l’a reportée aussi. Pourquoi le Parti conservateur du Canada s’obstine-t-il à poursuivre sa course, qui passe inaperçue de toute façon? Pour l’heure, la population du Canada doit composer avec le confinement, la distanciation sociale, l’encadrement des enfants, les fermetures de commerces, les pertes d’emploi et un moral en dents de scie. N’est-ce pas assez? A-t-elle envie, en ce moment, d’écouter des débats sur les oléoducs? A-t-elle la tête à entendre des gens s’obstiner sur le programme de l’un ou de l’autre? Je ne crois pas.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Clown Coronavirus

L’humour au temps du coronavirus

Comme plusieurs, ma page Facebook affiche de nombreuses blagues depuis que la pandémie de la
COVID-19 a frappé aux portes du Québec. Des clips, des MEME, en veux-tu en voilà, évidemment le
degré de drôlerie dépend beaucoup de l’état d’esprit qui est le vôtre au moment de les consulter, il y a
du bon et beaucoup de moins bon.

  • Nouvelles semblables

Deux premiers ministres, deux approches, un seul leader!

Ce matin, François Legault débute son point de presse quotidien sur la crise du coronavirus en félicitant les Québécois : « Je suis très fier de la réaction des Québécois. Je réalise que je vous en demande beaucoup, mais on fait ça pour éviter que le pire arrive. On lâche pas, on se serre les coudes, je suis convaincu qu’on va passer au travers. » Le premier ministre était accompagné du Directeur de la Santé publique, de la ministre de la Santé, du ministre de la Famille et de celui de l’Éducation.

Justin Trudea serre la main de l'Iran

L’incompétence de Justin Trudeau : est-ce que cela l’intéresse encore le travail de premier ministre?

Le 21 octobre dernier, les libéraux de Justin Trudeau ont été réélus pour un deuxième mandat. Lors de son premier mandat, le Canada a eu l’air fou sur la scène internationale. Il y a eu son voyage désastreux en Inde et des relations tendues avec la Russie, la Chine, les USA et l’Inde. Également, sur le plan intérieur, le bilan de ce gouvernement fut catastrophique : l’affaire SNC Lavallin, les déficits monstrueux, les chicanes avec les provinces, etc. On aurait pu penser que Justin aurait appris de ses erreurs et allait mieux gouverner lors de son deuxième mandat. Malheureusement, ce n’est pas le cas et les bourdes s’accumulent.

  • Autres articles de Simon Leduc
ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Christian Dubé, François Legault et Éric Girard

Budget Girard : la CAQ n’a jamais été de droite, mais bien à l’extrême-centre

Mardi dernier, le ministre des Finances du Québec Eric Girard a présenté son deuxième budget, qui était axé sur l’environnement, la culture et les investissements dans les transports, l’éducation et la santé. La hausse des dépenses s’élève à 5% et il n’y aucune baisse d’impôts. Donc, c’est un budget dans la continuité.