• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Deux premiers ministres, deux approches, un seul leader!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Ce matin, François Legault débute son point de presse quotidien sur la crise du coronavirus en félicitant les Québécois : « Je suis très fier de la réaction des Québécois. Je réalise que je vous en demande beaucoup, mais on fait ça pour éviter que le pire arrive. On lâche pas, on se serre les coudes, je suis convaincu qu’on va passer au travers. » Le premier ministre était accompagné du Directeur de la Santé publique, de la ministre de la Santé, du ministre de la Famille et de celui de l’Éducation.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Ce matin, François Legault débute son point de presse quotidien sur la crise du coronavirus en félicitant les Québécois : « Je suis très fier de la réaction des Québécois. Je réalise que je vous en demande beaucoup, mais on fait ça pour éviter que le pire arrive. On lâche pas, on se serre les coudes, je suis convaincu qu’on va passer au travers. » Le premier ministre était accompagné du Directeur de la Santé publique, de la ministre de la Santé, du ministre de la Famille et de celui de l’Éducation.

Ce matin, Justin Trudeau débute son point de presse en nous donnant des nouvelles de sa femme qui a eu l’étourderie d’aller à Londres en pleine crise du coronavirus et qui a été déclarée positive au virus à son retour au pays, pour poursuivre avec son emploi du temps, histoire de faire croire aux Canadiens qu’il travaille fort malgré sa quarantaine volontaire. Justin était seul. 

La veille, toujours lors de son point de presse quotidien, le premier ministre Legault avait déclaré : « La santé publique doit être notre priorité. Si tout le monde fait sa part, on va passer au travers de cette épreuve, tous ensemble. » 

Ce n’est pas qu’anecdotique, la gestion de crise du COVID-19 par le premier ministre François Legault et son gouvernement a été saluée quasi unanimement. Comme elle l’avait été lors des inondations du printemps dernier. Tandis qu’à Ottawa, c’est le flou qui camoufle mal l’improvisation quotidienne, le manque de rigueur et la quasi-absence de décisions de la part de Justin Trudeau et de son gouvernement. 

À titre d’exemple, François Legault a demandé à son homologue fédéral de prendre ses responsabilités en restreignant l’entrée au Canada de voyageurs en provenance de pays à risque. Encore cette semaine des avions de China Airlines, entre autres, atterrissaient à Montréal-Trudeau. Le fédéral se contentant de distribuer un dépliant, zéro contrôle des voyageurs. La réponse d’Ottawa est venue du ministre des Transports Marc Garneau : on va restreindre les bateaux de croisière de plus de 500 passagers. Incroyable.

Justin Trudeau a dit souhaiter des mesures concertées entre les provinces. Désolé, mais au point où on en est, cette demande est caduque depuis déjà plusieurs jours. Les provinces ont pris chacune de leur bord leurs responsabilités sans attendre le souhait paternaliste d’Ottawa.

Une parenthèse

Depuis déjà quelques jours, le gouvernement du Québec a pris des mesures musclées, mais nécessaires pour juguler le plus possible la propagation du virus sur le territoire québécois. Tout le monde ou presque a rapidement compris l’ampleur de la crise et a accepté de s’y soumettre.

Radio-Canada utilisait aujourd’hui l’adjectif « draconiennes » (d’une rigueur excessive), pour les qualifier, c’est surréaliste. Les mesures prises par Québec sont contraignantes et c’est le but. Elles sont musclées et c’est aussi le but. Mais, en aucun cas, on ne peut les qualifier d’excessives. Rigueur, rigueur, rigueur! 

Deux premiers ministres, deux approches, un seul leader, je ne vous demande pas de deviner lequel est le véritable leader pendant cette crise, celui dont la présence rassure, vous le connaissez déjà. 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Le Canada doit redevenir un leader du secteur de l’énergie

Le Canada doit faire preuve de leadership et toutes les provinces et territoires doivent s’unir en tant que pays pour soutenir notre secteur de l’énergie, compte tenu de son importance relative pour l’ensemble de l’économie canadienne.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Pierre Morin
Margerite blais François Legault

Marguerite Blais mérite le respect

D’entrée de jeu je le dis ; Marguerite Blais, tout comme le gouvernement de François Legault, a une part de responsabilité politique pour la situation que vivent les CHSLD. C’est la CAQ qui gouverne depuis près de deux ans. Ça ne nous permet pas pour autant d’ignorer la lourde responsabilité des gouvernements libéraux précédents, même si ce n’est pas non plus une excuse pour ne pas agir.

Fin du monde

Covid-19 : Le scénario de fin du monde

Depuis plusieurs jours, si ce n’est depuis le premier point de presse du premier ministre François Legault, des journalistes ne cessent de le questionner sur les scénarios de la courbe de propagation de la COVID-19, dont se sert la Santé publique pour préparer ses directives.

Clown Coronavirus

L’humour au temps du coronavirus

Comme plusieurs, ma page Facebook affiche de nombreuses blagues depuis que la pandémie de la
COVID-19 a frappé aux portes du Québec. Des clips, des MEME, en veux-tu en voilà, évidemment le
degré de drôlerie dépend beaucoup de l’état d’esprit qui est le vôtre au moment de les consulter, il y a
du bon et beaucoup de moins bon.