• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Deux premiers ministres, deux approches, un seul leader!

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Ce matin, François Legault débute son point de presse quotidien sur la crise du coronavirus en félicitant les Québécois : « Je suis très fier de la réaction des Québécois. Je réalise que je vous en demande beaucoup, mais on fait ça pour éviter que le pire arrive. On lâche pas, on se serre les coudes, je suis convaincu qu’on va passer au travers. » Le premier ministre était accompagné du Directeur de la Santé publique, de la ministre de la Santé, du ministre de la Famille et de celui de l’Éducation.

Ce matin, Justin Trudeau débute son point de presse en nous donnant des nouvelles de sa femme qui a eu l’étourderie d’aller à Londres en pleine crise du coronavirus et qui a été déclarée positive au virus à son retour au pays, pour poursuivre avec son emploi du temps, histoire de faire croire aux Canadiens qu’il travaille fort malgré sa quarantaine volontaire. Justin était seul. 

La veille, toujours lors de son point de presse quotidien, le premier ministre Legault avait déclaré : « La santé publique doit être notre priorité. Si tout le monde fait sa part, on va passer au travers de cette épreuve, tous ensemble. » 

Ce n’est pas qu’anecdotique, la gestion de crise du COVID-19 par le premier ministre François Legault et son gouvernement a été saluée quasi unanimement. Comme elle l’avait été lors des inondations du printemps dernier. Tandis qu’à Ottawa, c’est le flou qui camoufle mal l’improvisation quotidienne, le manque de rigueur et la quasi-absence de décisions de la part de Justin Trudeau et de son gouvernement. 

À titre d’exemple, François Legault a demandé à son homologue fédéral de prendre ses responsabilités en restreignant l’entrée au Canada de voyageurs en provenance de pays à risque. Encore cette semaine des avions de China Airlines, entre autres, atterrissaient à Montréal-Trudeau. Le fédéral se contentant de distribuer un dépliant, zéro contrôle des voyageurs. La réponse d’Ottawa est venue du ministre des Transports Marc Garneau : on va restreindre les bateaux de croisière de plus de 500 passagers. Incroyable.

Justin Trudeau a dit souhaiter des mesures concertées entre les provinces. Désolé, mais au point où on en est, cette demande est caduque depuis déjà plusieurs jours. Les provinces ont pris chacune de leur bord leurs responsabilités sans attendre le souhait paternaliste d’Ottawa.

Une parenthèse

Depuis déjà quelques jours, le gouvernement du Québec a pris des mesures musclées, mais nécessaires pour juguler le plus possible la propagation du virus sur le territoire québécois. Tout le monde ou presque a rapidement compris l’ampleur de la crise et a accepté de s’y soumettre.

Radio-Canada utilisait aujourd’hui l’adjectif « draconiennes » (d’une rigueur excessive), pour les qualifier, c’est surréaliste. Les mesures prises par Québec sont contraignantes et c’est le but. Elles sont musclées et c’est aussi le but. Mais, en aucun cas, on ne peut les qualifier d’excessives. Rigueur, rigueur, rigueur! 

Deux premiers ministres, deux approches, un seul leader, je ne vous demande pas de deviner lequel est le véritable leader pendant cette crise, celui dont la présence rassure, vous le connaissez déjà. 

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

PCC LOGO

Reporter la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, oui ou non? 

Le Parti libéral du Québec a suspendu sa course à la chefferie et le Parti québécois l’a reportée aussi. Pourquoi le Parti conservateur du Canada s’obstine-t-il à poursuivre sa course, qui passe inaperçue de toute façon? Pour l’heure, la population du Canada doit composer avec le confinement, la distanciation sociale, l’encadrement des enfants, les fermetures de commerces, les pertes d’emploi et un moral en dents de scie. N’est-ce pas assez? A-t-elle envie, en ce moment, d’écouter des débats sur les oléoducs? A-t-elle la tête à entendre des gens s’obstiner sur le programme de l’un ou de l’autre? Je ne crois pas.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Crise du COVID-19 : Abolir temporairement la TPS et la TVQ en ce temps de crise, une bonne idée?

Le monde est frappé par une pandémie de COVID-19 qui va laisser des traces sur le plan économique. La fermeture des frontières avec l’Europe et les États-Unis va avoir des effets directs sur l’économie du pays. Les magasins ferment les uns après les autres et tous les secteurs économiques sont touchés par cette crise du coronavirus. Des pertes d’emplois sont à prévoir à court et moyen terme. Donc, les compagnies et les travailleurs ont besoin de soutien. Lors des derniers jours, les gouvernements Legault et Trudeau ont annoncé des mesures pour aider les entreprises et contribuables à passer au travers de la récession économique qui va frapper tôt ou tard le monde occidental.

  • Nouvelles semblables
Médias

Critiquer les médias au temps du coronavirus

Depuis le début de la crise du coronavirus, nous, les Québécois, avons la chance (oui la chance) d’avoir un premier ministre qui ne compte pas ses heures ni les efforts que cela demande de recevoir et d’assimiler rapidement un flot énorme d’informations, pour nous donner l’heure juste en toute transparence, avec la bonhommie qui le fait apprécier d’une vaste majorité d’entre nous, toutes couleurs politiques confondues.

Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

Printemps

Un printemps sous la menace d’un coronavirus

Il y a quelques semaines, nous étions au Mexique pour nos vacances annuelles. Nous attendions le nouveau printemps sous le soleil sans toutefois nous douter de ce que nous réservait l’avenir. Jamais nous n’aurions imaginé un tel scénario dramatique. Le printemps est en effet arrivé, mais les terrasses et les restos sont vides. Le soleil brille dans le ciel, mais peu de gens sont dans les rues pour en profiter.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

  • Autres articles de Pierre Morin
Clown Coronavirus

L’humour au temps du coronavirus

Comme plusieurs, ma page Facebook affiche de nombreuses blagues depuis que la pandémie de la
COVID-19 a frappé aux portes du Québec. Des clips, des MEME, en veux-tu en voilà, évidemment le
degré de drôlerie dépend beaucoup de l’état d’esprit qui est le vôtre au moment de les consulter, il y a
du bon et beaucoup de moins bon.

Fake News Alert

Désinformez, désinformez, il restera toujours les faits

Dès le 2 octobre 2018, au lendemain de l’élection du gouvernent de la Coalition Avenir Québec dirigée par le premier ministre élu François Legault, ses opposants les plus farouches ont fait circuler une insidieuse théorie niant les résultats officiels du Directeur général des élections du Québec. Même les libéraux s’y sont essayés, mais leurs trolls ont fini par lâcher prise en se rappelant que ce calcul biaisé faisait perdre des plumes à leurs ex-chefs.